フランス人が東京で考えた。-働き方・休み方-

フランス語会話学校エコールサンパのスタッフがライフスタイル、日本での生活を通して考えたことを、サンパに(sympa: 好意的に)本音で語ります。

voyager sans préparation au Japon

Vous avez certainement remarqué cela, les touristes sont toujours là où on les entend. A Asakusa, ils sont tous devant le Kaminarimon et au Senso-ji. A Shibuya, ils sont tous au croisement et à Tokyu Hands. A Akihabara, ils sont tous dans un rayon de 100 mètres autour de la gare à faire du shopping. Pourquoi ? Parce que la majorité des touristes se fient à leur guide et je pense que cela les prive de découvrir beaucoup de choses au Japon.

 

Certe, les grandes places touristiques sont importantes et on doit tous y aller afin de ne pas passer pour un ringard à son retour en France. Mais chiner aux alentours de ces grandes places et dans les petits quartiers peut s’avérer bien plus enrichissant. En français, on appelle cela « sortir des sentiers battus », ce qui veut dire quitter le chemin où tout le monde marche.

 

Lors de mon premier voyage au Japon en 2008, je n’avais pas de guide avec moi, seulement le système D. A Tokyo et à Kyoto, après avoir visité un endroit touristique, j’adore marché tout droit et rejoindre une autre station de métro avant de rentrer. Quand il y a trop de touristes, je me sens mal car je déteste « l’effet de groupe ». Marcher sans objectif permet de voir le vrai Japon et d’aller au contact des gens, de prendre des photos que nos amis français n’attendront pas, de trouver de meilleurs restaurants et des petites boutiques plus originales. Alors oui on marche beaucoup, c’est fatigant, on peut se perdre mais ça vaut le détour.

 

Quand je vais à Kamakura, Takamatsu, Okayama, Nikko etc, la seule chose qu’il y a dans mon sac, c’est mon portable afin de pouvoir utiliser le GPS. En général, je descends à la gare, je repère une destination qui me permet de passer par plusieurs temples, sanctuaires ou autres choses d’intéressants sur le GPS. Souvent, en cours de route, il m’arrive de changer mon programme car j’ai repéré un nouvel endroit passionnant. J’aurais certainement manqué des choses importantes à voir lors de mon voyage mais ce n’est pas grave, j’aurai vu d’autres endroits que peu de touristes auront vus et cela me satisfait amplement.

 

Des amis japonais m’ont un jour dit « Shinjuku, Akihabara, Shibuya etc, ce n’est pas vraiment le Japon. Les gens ne sont pas eux-mêmes, c’est bruyant et il n’y a rien à part des magasins et des bureaux. Pour voir le vrai Japon, il faut aller voir le Shita-machi, là où les gens vivent vraiment ». Je pense qu’ils avaient absolument raison et je vous conseille de faire la même chose en France.

 

(Damien L)