フランス人が東京で考えた。-働き方・休み方-

フランス語会話学校エコールサンパのスタッフがライフスタイル、日本での生活を通して考えたことを、サンパに(sympa: 好意的に)本音で語ります。

la vie d'étudiants

Pour moi, ça n’a pas été très difficile de choisir ce que j’allais étudier, c’était évident que j’allais choisir quelque chose de littéraire : j’ai naturellement choisi l’option « langues et littératures françaises et romanes ». Les langues romaines, ce sont les langues qui proviennent du latin, comme l’espagnol, l’italien, le portugais, le roumain, etc. On les appelle aussi parfois les langues latines. Dans cette option, on étudie le fonctionnement des langues de manière très théorique, leurs origines mais aussi leur littérature.

 

Quelle langue ? D’abord le français, car il était nécessaire de bien comprendre comment est organisée sa langue maternelle, ensuite le latin pour bien comprendre l’origine des langues romanes. Ensuite, je devais choisir une deuxième langue romane. J’étais amoureuse d’un garçon italien à l’époque donc j’ai choisi l’italien. Tout simplement.

 

Normalement, ce type d’étude prend 5 ans : 3 ans pour ce qu’ils appellent le bachelor et 2 ans pour le master. Mais moi, je n’étais pas pressée de finir et j’ai fait plusieurs pauses dqns mes études pour voyager. Notamment, je suis allée vivre aux USA pendant 2 ans, et j’ai fait des stages et des voyages au Maroc, en Italie, en Birmanie, aux Pays-Bas etc. … En général, les gens finissent d’abord leurs études et après seulement commencent à voyager car ils ont peur de ne jamais finir leurs études mais moi j’étais impatiente et surtout, j’étais sûre que j’allais un jour rentrer et finir mes études parce que j’en adorais le contenu. Donc, j’ai mis 8 ans au lieu de 5 ans.

 

En Belgique, c’est assez facile de rentrer à l'université, il n’y a pas d’examen d’entrée ! Si vous avez réussi vos études secondaires (l’équivalent du BAC en France) vous pouvez y rentrer. Par contre, une fois que vous y êtes, il faut vraiment étudier très dur parce que c’est très difficile de passer dans l’année d’après. Très souvent, les étudiants redoublent. Beaucoup aussi arrêtent car ils trouvent ça trop difficile.

 

Par conséquent, comme il faut étudier presque tout le temps, les étudiants n’ont pas le temps de faire partie de clubs et d’ailleurs, il n’y en a presque pas. Moi, je n’en connais aucun et je ne faisais partie d’aucun. Par contre, je ne vais pas vous mentir, on fait aussi beaucoup la fête, surtout la première année.

 

A l’université, il y a trois périodes d’examens : une en janvier, une en juin, puis une en septembre pour repasser les examens qu’on a raté en janvier et en juin. Le mois précédant les examens, on ne sort absolument pas, on étudie non stop du matin au soir pendant un mois. Pas de loisirs, pas de sorties, pas de repos. On étudie et on mange (et on grossit). En Belgique, on appelle cette période le blocus. Ne venez donc pas rendre visite à des amis belges étudiants à l’université au mois de décembre, de mai ou d’aout parce que vous ne les verrez pas.

 

En Belgique, nous ne commençons pas à rechercher notre travail pendant que nous sommes encore étudiants. Nous n’en avons pas le temps car comme je l’ai dit, il faut vraiment beaucoup étudier et en dernière année, il y a un mémoire à écrire (le mémoire est un travail de fin d’année de plus ou moins 100 pages) donc on reste bien concentré sur nos études jusqu’au bout. De plus, on travaille en général dans le domaine directement en relation avec nos études. Par exemple, j’ai étudié la linguistique et la littérature française et je suis professeur de français, ma meilleure amie a étudié le droit, elle est juriste, etc. Si un jour on veut changer de domaine, il faut en général retourner aux études ou faire des formations.

 

En Belgique, pour être compétitif et trouver un bon travail, il est presque nécessaire de parler 3 langues : le français, le néerlandais (car c’est l’autre langue officielle) et l’anglais. Sinon, bonne chance !  

 

J’ai entendu que beaucoup de Japonais se plaignaient d’un manque de culture au sortir des études. Si c’est votre cas, ne vous inquiètez pas, faites comme moi, continuez à étudier tout au long de votre vie. D’abord, il y a des MOOC (Massive Open Online Course) disponible sur Internet. Mon site préféré ? Coursera.com. Sinon, j’apprends aussi beaucoup de choses grâce à YouTube (j’adore les vidéos Ted Talks, des vidéos courtes de 16 minutes maximum qui traitent de sujets divers et toujours extremement intéressants), je lis beaucoup Wikipédia et j’ai des livres partout dans mon appartement. Dans les transports en commun, j’ai des cours de langues audio ou des podcasts éducatifs dans les oreilles et je fais mon ménage en écoutant des conférences sur différents sujets.

 

Gandhi a dit une phrase que j’aime beaucoup :
Vis comme si tu allais mourir demain et apprends comme si tu allais vivre pour toujours !

 

(Nadia B)